Lexique – E

Publié le 19/09/2009

Pour obtenir la définition cliquez sur le terme !

  • EBV :
    Abréviation de « Virus d’Epstein-Barr ».
  • ECA :
    Abréviation de « Etat confusionnel aigu ».
  • ECBC :
    Abréviation de « Examen Cytobactériologique des Crachats ».
  • ECBU :
    Abréviation de « Examen Cytobactériologique des Urines ».
  • ECG :
    Abréviation de « Électrocardiogramme ».
  • Eclampsie :
    L’éclampsie est un syndrome observé chez l’enfant, qui est caractérisé par une hypertension artérielle sévère, des troubles hémodynamiques et des œdèmes importants.
  • ECMO :
    Abréviation de « ExtraCorporeal Membrane Oxygenation ».
  • Ectropion :
    L’ectropion correspond à un renversement des paupières en dehors.
  • Edulcorant :
    Un édulcorant est une substance possédant un pouvoir sucrant, mais qui n’est pas un sucre et qui possède des propriétés caloriques très faibles voir même absentes.
  • EEG :
    Abréviation de « Électroencéphalogramme ».
  • Effet incrétine :
    L’effet incrétine correspond à l’augmentation plus importante de la sécrétion d’insuline observée suite à une prise de glucose per os (par voie orale), que suite à une prise de glucose par voie IV (intraveineuse). Cet effet incrétine est médié par les hormones intestinales GIP (pour « Glucose-dependant Insulinotropic Polypeptide ») et GLP-1 (pour « Glucagon-like peptide-1 »).
  • Effet indésirable :
    « On entend par effet indésirable, une réaction nocive et non voulue à un médicament, se produisant aux posologies normalement utilisées chez l’homme pour la prophylaxie, le diagnostic ou le traitement d’une maladie ou pour la restauration, la correction ou la modification d’une fonction physiologique. » (Directive 2001/83/CE du parlement européen et du conseil du 6 novembre 2001)
  • Effet indésirable grave :
    « On entend par effet indésirable grave, un effet indésirable qui entraîne la mort, met en danger la vie du patient, nécessite une hospitalisation ou la prolongation de l’hospitalisation, entraîne une invalidité ou une incapacité importantes ou durables ou se traduit par une anomalie/malformation congénitale. » (Directive 2001/83/CE du parlement européen et du conseil du 6 novembre 2001)
  • Effet indésirable inatendu :
    « On entend par effet indésirable inatendu, un effet indésirable dont la nature, la sévérité ou l’évolution ne correspondent pas avec le résumé des caractéristiques du produit. » (Directive 2001/83/CE du parlement européen et du conseil du 6 novembre 2001)
  • EFS :
    Abréviation de « Établissement français du sang ».
  • EGF :
    Abréviation de « Epidermal Growth Factor ».
  • Embole :
    L’embole est un caillot de sang responsable d’une embolie. On distingue les thrombus provenant d’une coagulation intra-vasculaire, et embole athéromateux provenant d’une rupture de plaque athéromateuse.
  • Embolie :
    L’embolie est une obstruction brutale et totale d’un vaisseau sanguin par un embole, qui n’est autre qu’un caillot de sang venant d’ailleurs. Cette obstruction est responsable d’une diminution de la perfusion des tissus, autrement dit de leur apport en oxygène et nutriment. On distingue des embolies artérielles (responsables d’AVC, d’infarctus, etc.) et des embolies veineuses (responsables d’embolie pulmonaire).
  • EME :
    Abréviation de « État de mal épileptique ».
  • Emphysème :
    L’emphysème est une infiltration gazeuse diffuse tissulaire.
  • Empirique :
    Le terme empirique est relatif à ce qui est déterminé par une expérience ou une observation mais sans raisonnement théorique. On parle de résultats déterminés empiriquement.
  • Entropion :
    L’entropion correspond à un renversement des paupières en dedans.
  • Enurésie :
    L’énurésie correspond à des émissions involontaire et inconsciente d’urines. On parle vulgairement de « pipi au lit ».
  • EP :
    Abréviation de « Embolie Pulmonaire ».
  • Epanchement :
    L’épanchement caractérise la présence de liquide ou de gaz dans un tissu qui n’en présente pas habituellement. Les épanchements gazeux sont principalement présents au niveau des poumons ; les épanchements liquidiens peuvent être de différente composition, telle que des sérosités, du sang et de la bile.
  • Epi :
    L’épi est un type d’inflorescence, formée de fleurs sessiles regroupées autour d’une tige florale.
  • Epidermisation :
    L’épidermisation est une étape de la cicatrisation sui consiste à reformer l’épiderme.
  • Epigénétique ou « Phénomène épigénétique » :
    Modification de la fonction ou de l’expression d’un gène qui ne peut s’expliquer par des changements dans la séquence primaire de l’ADN. En opposition au « Phénomène génétique » : Modification de la fonction ou de l’expression d’un gène impliquant une atteinte de la séquence primaire de l’ADN.
  • Epileptogène :
    Epileptogène est relatif à ce qui provoque une crise d’épilepsie.
  • Epistaxis :
    Les épistaxis sont des hémorragies nasales ; on parle communément de « saignement de nez ».
  • Epitope :
    Un épitope est un motif présent à la surface des antigènes reconnu par un anticorps (immunoglobuline soluble et BCR) ou par un TCR.
  • EPO :
    Abréviation de « Erythropoïétine ».
  • EPP :
    Abréviation de « Électrophorèse des protéines plasmatiques ».
  • EPS :
    Abréviation de « Électrophorèse des protéines sériques ».
  • ERV :
    Abréviation de « Entérocoque résistant à la vancomycine ».
  • ESA :
    Abréviation de « Extrasystole auriculaire ».
  • ESV :
    Abréviation de « Extrasystole ventriculaire ».
  • Etamine :
    L’étamine est l’organe mâle de la fleur.
  • Etendard :
    L’étendard est le principal pétale de la fleur de la famille des Papilionacées.
  • ETO :
    Abréviation de « Échocardiographie trans-œsophagienne ».
  • ETT :
    Abréviation de « Échocardiographie trans-thoracique ».
  • Excitabilité :
    L’excitabilité est la capacité à réagir à un stimulus et à le convertir en influx nerveux.
  • Exophtalmie :
    L’exophtalmie est un bombement asymétrique du globe oculaire hors de l’orbite par augmentation du contenu de l’orbite. Cette pathologie est un symptôme de l’hyperthyroïdie.

Matthieu SIMON

Fondateur et rédacteur principal de Cours-Pharmacie

Haut de page