Pour obtenir la définition, cliquez sur le terme.

  • AA :
    1. Abréviation de « Air ambiant ».
    2. Abréviation de « Aorte ascendante ».
  • AAA :
    Abréviation de « Anévrisme de l’aorte abdominale ».
  • AAM :
    Abréviation de « Anticorps anti-mitochondries ».
  • Aberration chromosomique :
    Une aberration chromosomique correspond à un ensemble d’anomalies chromosomiques.
  • Aboulie :
    L’aboulie correspond à la perte ou du moins à la diminution de la volonté d’une personne ainsi que sa capacité à prendre des décisions.
  • AC :
    Abréviation de « Arrêt cardiaque ».
  • Acétylcholine :
    L’acétylcholine est un neuromédiateur (ou neurotransmetteur), utilisé notamment au niveau des synapses neuromusculaires (muscles squelettique), des neurones pré-ganglionnaire du système nerveux autonome et des neurones post-ganglionnaire du système nerveux autonome parasympathique. L’acétylcholine est dégradée par l’acétylcholinestérase.
  • Acétylcholinestérase :
    L’acétylcholinestérase est une enzyme présente au niveau des fentes synaptiques des neurones cholinergique, et responsable de la dégradation de l’acétylcholine en choline et acide acétique.
  • Acétyl-coenzyme A (Acétyl-CoA) :
    L’acétyl-coenzyme A correspond au coenzyme A complexé à un radical acétyl. Il joue un rôle important dans le métabolisme des glucides, des lipides et des protides, et plus précisément dans la formation de molécules riches en énergie.
  • ACFA :
    Abréviation de « Arythmie Complète par Fibrillation Auriculaire ».
  • Ach :
    Abréviation de « Acétylcholine ».
  • Acides aminés :
    Les acides aminés sont des molécules organiques possédant chacun une fonction amine et une fonction acide carboxylique. Certains de ces acides aminés s’associent les uns aux autres pour former les protéines. On compte 20 acides aminés différents rentrant dans la composition des protéines : alanine, arginine, asparagine, aspartate, cystéine, glutamate, glutamine, glycine, histidine, isoleucine, leucine, lysine, méthionine, phénylalanine, proline, sérine, thréonine, tryptophane, tyrosine, valine. Certains d’entre eux sont essentiels, c’est-à-dire qu’ils ne peuvent pas être synthétisés par l’organisme humain.

    Attention les acides aminés ne sont pas uniquement des molécules servant à la synthèse des protéines, ils peuvent avoir bien d’autre rôle au sein de l’organisme.

  • Acides gras insaturés :
    Les acides gras insaturés sont des acides gras possédant une ou plusieurs doubles liaisons au niveau de la chaîne carbonée. On parle d’acides gras mono-insaturés ou poly-insaturés.
  • Acides gras saturés :
    Les acides gras insaturés sont des acides gras dont toutes les liaisons, entre les atomes de carbone de la chaîne carbonée, sont des liaisons simples.
  • Acinésie (akinésie) :
    Abréviation de « L’acinésie est caractérisée par une perte de mobilité de la personne qui effectue des mouvements lents, rares et peu amples. ».
  • ACOMI :
    Abréviation de « Artériopathie chronique obstructive des membres inférieurs ».
  • ACR :
    Abréviation de « Arrêt cardio-respiratoire ».
  • Actinomorphe :
    Actinomorphe est relatif d’une fleur possédant une symétrie radiale.
  • AD :
    Abréviation de « Atrium droit ».
  • ADA :
    Abréviation de « Adénosine DéAminase ».
  • ADCC :
    Abréviation de « Antibody Dependant Cell mediated Cytotoxicity » ou « Cytotoxicité Cellulaire Dépendante des Anticorps ».
  • ADN :
    Abréviation de « Acide désoxyribonucléique ».
  • ADNC :
    Abréviation de « ADN complémentaire ».
  • ADN génomique :
    L’ADN génomique correspond à la totalité de l’ADN présent dans le noyau d’une cellule d’un organisme.
  • ADR :
    Abréviation de « Adverse Drug Reaction ».
  • ADT :
    Abréviation de « Accident du travail ».
  • ADVC :
    Abréviation de « Accident de la vie courante ».
  • AE :
    Abréviation de « Adverse Event ».
  • AEG :
    Abréviation de « Altération de l’état général ».
  • Aérobie :
    Aérobie est relatif à une réaction se faisant en présence de dioxygène (O2).
  • AES :
    Abréviation de « Accident d’exposition au sang ».
  • AF :
    Abréviation de « Antécédent familial ».
  • AFSSAPS :
    Abréviation de « Agence française de sécurité sanitaire des produits de santé ». L’AFSSAPS a été créée par la loi du 1er juillet 1998 relative au renforcement de la veille sanitaire et du contrôle de la sécurité sanitaire des produits destinés à l’Homme. Elle s’appuie sur onze commissions :

      1. la commission d’autorisation de mise sur le marché,
      2. la commission nationale de pharmacovigilance,
      3. la commission nationale des stupéfiants et psychotropes,
      4. la commission nationale de matériovigilance,
      5. la commission nationale des dispositifs médicaux de diagnostics in vitro,
      6. la commission nationale de cosmétologie,
      7. la commission chargée du contrôle de la publicité et de la diffusion des recommandations sur le bon usage des médicaments,
      8. la commission chargée du contrôle de la publicité en faveur des objets, appareils et méthodes présentés comme bénéfiques pour la santé,
      9. la commission nationale de la pharmacopée,
      10. la commission de thérapie génique et de thérapie cellulaire,
      11. la commission nationale de biovigilance.
  • Ag :
    Abréviation de « Antigène ».
  • AG :
    1. Abréviation de « Acide Gras ».
    2. Abréviation de « Atrium gauche ».
    3. Abréviation de « Anesthésie générale ».
  • AGE :
    1. Abréviation de « Acide Gras Estérifié ».
    2. Abréviation de « Advanced Glycation end Product » signifiant « Produit de glycation avancé ».
  • Agénésie :
    L’agénésie est une malformation caractérisée par une absence partielle ou totale d’une partie de corps.
  • Agnosie :
    L’agnosie correspond à l’incapacité qu’un individu a de reconnaître différents éléments (objets ou personnes) par l’un de ses sens (toucher, goût, vue, odorat et l’ouïe). Pour information, l’agnosie correspond à l’un des 3 symptômes (avec l’apraxie et l’aphasie) caractérisant la maladie d’Alzheimer.
  • Agoniste :
    • Molécule dont l’effet est le même que la molécule considérée.
    • Muscle d’action identique au muscle considéré.
  • Agoniste inverse :
    Un agoniste inverse est une molécule dont l’effet est inverse à la molécule considérée.
  • AI :
    Abréviation de « Angor instable ».
  • Aigrette :
    Une aigrette est une touffe de poils ou de soies surmontant la graine ou l’akène de certaines plantes. Sa forme caractéristique, ressemblant à un parasol, lui donne prise au vent, lui permettant ainsi la dissémination des graines.
  • AINS :
    Abréviation de « Anti-Inflammatoire Non Stéroïdien » ; parmi les AINS on compte l’ibuprofène et le kétoprofène.
  • AIRE :
    Abréviation de « Auto Immune Regulator Element ».
  • AIS :
    Abréviation de « Anti-Inflammatoire Stéroïdien ».
  • AIT :
    Abréviation de « Accident Ischémique Transitoire ».
  • Akathisie :
    L’akathisie est caractérisée par une volonté excessive de bouger, surtout au niveau des membres inférieurs. Elle peut être accompagnée de troubles de l’humeur.
  • Akène :
    L’akène est un fruit sec, indéhiscent, à graine unique.
  • Akinésie (ou acinésie) :
    L’akinésie est caractérisée par une perte de mobilité de la personne qui effectue des mouvements lents, rares et peu amples.
  • ALD :
    Abréviation de « Affection longue durée ».
  • Algogène :
    Algogène est relatif à tout ce qui entraîne la douleur.
  • Allodynie :
    L’allodynie est une douleur provoquée par une stimulation normalement non douloureuse.
  • Allèle :
    Un allèle est une des différentes versions d’un même gène.
  • Allergène :
    Un allergène est une substance déclenchant ou favorisant la réaction allergique.
  • Alopécie :
    L’alopécie correspond des chutes de cheveux.
  • ALR :
    Abréviation de « Anesthésie loco-régionale ».
  • Alterne :
    Le terme alterne est relatif à un mode de disposition des feuilles sur la tige, insérées chacune à différents niveaux, c’est-à-dire que deux feuilles distinctes ne s’insèrent jamais au même niveau sur la tige.
  • Amine biogène :
    Les amines biogènes comprennent la noradrénaline, l’adrénaline et la dopamine.
  • AMM :
    Abréviation de « Autorisation de mise sur le marché ».
  • Amnésie :
    L’amnésie est une perte de mémoire induite par un stimulus ; celle-ci peut être antérograde si l’amnésie est antérieure à ce stimulus, ou rétrograde si l’amnésie est postérieure à celui-ci.
  • AMP :
    1. Abréviation de « Aide médicale à la procréation ».
    2. Abréviation de « Adénosine mono-phosphate ».
  • Amygdalite :
    L’amygdalite est une inflammation des amygdales, autrement dit tout simplement une angine.



  • Anabolisme :
    L’anabolisme correspond à l’ensemble des réactions de synthèse moléculaire au sein de l’organisme.
  • Anaérobie :
    Anaérobie est relatif à une réaction se faisant en absence de dioxygène (O2).
  • Anamnèse :
    L’anamnèse correspond à l’ensemble des données relatives au patient, à sa maladie ainsi qu’à ses antécédents que le praticien à pu recueillir.
  • Anaphylatoxines :
    Les anaphylatoxines sont des molécules responsables de l’activation de la réaction inflammatoire et qui ont eut leurs noms par la conséquence de leur injection à des souris qui développaient des chocs anaphylactiques. Les anaphylatoxines ont des propriétés vasoconstrictrices, d’activation de l’expression de molécules d’adhésions à la surface des cellules endothéliales, et d’activation des mastocytes.
  • Androcée :
    L’androcée est relatif aux plantes et correspond à l’ensemble des étamines (organes mâles) qui produisent le pollen.
  • Androgyne :
    Androgyne est relatif à une inflorescence en épi, constituées de fleurs mâles et femelles sur le même pédoncule.
  • Anévrisme :
    L’anévrisme correspond à la formation d’une cavité à partir de l’endothélium vasculaire par dilatation localisée de celle-ci. Cette cavité, étant en contact étroit avec le flux sanguin, est remplie de sang. La dilatation est possible par fragilisation de la paroi vasculaire suite à une diminution de son élasticité. Une rupture d’anévrisme est responsable de dégât important suivant le tissu considéré.
  • Aniridie :
    L’aniridie est l’absence d’iris, avec pour conséquence une grande diminution de l’acuité visuelle.
  • Angine :
    L’angine correspond à une amygdalite, autrement dit à une inflammation des amygdales.



  • Angiopathie :
    Les angiopathies sont les pathologies relatives aux vaisseaux sanguins et lymphatiques.
  • Angström :
    L’angström est une unité de mesure correspondant à 10-10 mètres.
  • Anhédonie :
    L’anhédonie est une perte de la capacité à ressentir des émotions positives.
  • Animique :
    Animique est relatif à une personne qui est sans expression.
  • Annexite :
    L’annexite est une inflammation de toutes les cavités réparties autour du rhinopharynx (Oreille moyenne, trompe d’Eustache, etc.).
  • Anosmie :
    L’anosmie est une perte partielle ou totale de l’odorat.
  • Anosognosie :
    L’anosognosie correspond à l’incapacité qu’un individu a de prendre conscience de ses difficultés et de ses troubles, ne pouvant ainsi pas les corriger.
  • Antagoniste :
    • Molécule qui empêche l’agoniste d’agir.
    • Muscle d’action inverse au muscle considéré (relaxation en opposition à la contraction et inversement).
  • Anthère :
    L’anthère correspond à l’extrémité renflée des étamines.
  • Anticorps :
    Les anticorps sont des molécules animales faisant parties de la superfamille des immunoglobulines, qui sont produites en réponse à un antigène et qui ont la propriété de se lier spécifiquement à l’antigène, favorisant ainsi sa phagocytose et ainsi sa destruction.
  • Antigène :
    L’antigène est une molécule reconnue étrangère à l’organisme par un élément du système immunitaire, ceci déclenchant une réponse de défense de l’organisme hôte.
  • AP :
    Abréviation de « Artère pulmonaire ».
  • Apathie :
    Abréviation de « L’apathie désigne l’absence d’émotion d’un patient ».
  • Apétale :
    Apétale est relatif d’une fleur dépourvus de pétales.
  • Aphasie :
    L’aphasie correspond à une difficulté à trouver les mots.
  • Apoptose :
    L’apoptose correspond une mort cellulaire programmée, non inflammatoire. On l’oppose très souvent à la nécrose, inflammatoire.
  • APP :
    Abréviation de « Amyloïd Precursor Protein ».
  • Apragmatique :
    Apragmatique est relatif à un personne qui a perdu la capacité de faire des choses de par elle-même, par sa propre volonté.
  • Apraxie :
    L’apraxie correspond à une difficulté à définir les objets.
  • ARA2 :
    Abréviation de « Antagoniste des récepteurs de l’angiotensine 2 ».
  • ARN :
    Abréviation de « Acide ribonucléique ».
  • Artériosclérose :
    L’artériosclérose correspond à une modification morphologique de la paroi vasculaire par dégénérescence hyaline (production d’une substance homogène par dégénérescence du collagène) des artères (principalement les artères musculaires). On observe un épaississement de la paroi vasculaire par hypertrophie des cellules musculaires lisses et par hypertrophie de la média en générale. L’artériosclérose est responsable d’une diminution de l’élasticité des artères, donc d’une augmentation des résistances vasculaires périphériques et ainsi de l’augmentation de la pression artérielle.
  • Artérite :
    L’artérite correspond à une inflammation de l’artère caractérisée par la formation d’une plaque d’athérome. Cette dernière est responsable d’une sténose artérielle, elle-même responsable d’une ischémie variable selon le degré de sténose artérielle, l’importance du réseau collatéral et la viscosité du sang. La rupture d’une plaque athéromateuse peut donner lieu à une embolie.
  • AS :
    Abréviation de « Aide soignant ».
  • ASC :
    Abréviation de « Aire sous la courbe ».
  • ASH :
    Abréviation de « Agent des services hospitaliers ».
  • Aspermie :
    L’aspermie caractérise une absence de sperme par absence d’éjaculation.
  • AT :
    Abréviation de « Arrêt de travail ».
  • AT1 :
    Abréviation de « Angiotensine 1 ».
  • AT2 :
    Abréviation de « Angiotensine 2 ».
  • ATC (classification) :
    Abréviation de classification « Anatomie, Thérapeutique et Chimique ».
  • ATCD :
    Abréviation de « Antécédent ».
  • Athérosclérose :
    L’athérosclérose correspond à la formation d’une plaque d’athérome (dépôts lipidiques) au sein de la paroi d’artères dont l’épithélium a été préalablement fragilisé. Les dépôts lipidiques proviennent du passage de LDL du flux sanguin jusqu’à la média des artères touchées.
    Au niveau de la média des espèces réactives à l’oxygène (ROS) sont responsables de l’oxydation de ces LDL, formant des LDL oxydés, eux même responsables de l’activation de la réponse inflammatoire. Cette dernière est caractérisée par le recrutement de macrophages qui vont phagocyter ces LDL oxydés, devenant ce que l’on appelle des cellules spumeuses. Par la suite, les cellules musculaires lisses de la média des artères considérées vont peu à peu scléroser les cellules spumeuses, c’est-à-dire les figer de manière à les stabiliser au sein de la paroi.
    L’athérosclérose est ainsi responsable d’une diminution du diamètre des artères consernées, entraînant une diminution de la perfusion des tissus (i.e. ischémie tissulaire). Le détachement d’une plaque d’athérome peut avoir des conséquences dramatiques, telles que des AVC, des embolies pulmonaires et des infarctus du myocarde.



  • ATD :
    Abréviation de « Antidépresseur ».
  • ATL :
    Abréviation de « Angioplastie trans-luminale ».
  • ATU :
    Abréviation de « Autorisation temporaire d’utilisation ».
  • Autotrophes :
    Autotrophe est relatif à un organisme capable d’élaborer des substances organiques nutritives nécessaires à sa survie, et ceci à partir d’éléments minéraux (matière inorganique) et de lumière ; parmi ces organismes on compte les plantes. Les organismes sont autotrophes opposés à ceux hétérotrophes.
  • AVC :
    Abréviation de « Accident Vasculaire Cérébral ». L’AVC est la conséquence d’une embolie cérébrale ou d’une hémorragie cérébrale.

  • AVK :
    Abréviation de « Anti-vitamine K ».
  • Azoospermie :
    L’azoospermie correspond à une absence de spermatozoïdes dans le sperme.